Naviguez sur le site via la barre alphabétique ci-dessous, consultez ci-dessous, les 4 dernières définitions ajoutées sur Dico Presse ou découvrez quelques définitions sélectionnées au hasard !
Bonne visite !

Fake news

Les fake news désignent de fausses informations diffusés des médias. La diffusion de ces « fausses nouvelles » peut être motivée par une tentative de désinformation ou simplement, dans le but de duper un support de presse par la voie d’un canular. La caractéristique des fake news est de présenter une information comme réelle et sourcée.

Fake news et réseaux sociaux

Avec l’avènement des réseaux sociaux, les fake news se sont retrouvées sur le devant de la scène. En effet, le principe de viralité sur lequel reposent les réseaux sociaux fait que les fausses informations sont relayées quasi instantanément auprès d’un large public avant que leur source ne puisse être vérifiée et/ou contredite. L’action de « debunker » une fausse nouvelle consiste en sa démystification par la voie d’une vérification – et partant, d’une contradiction – des sources prétendument à l’origine de l’information erronée initialement diffusée.

Pour évoquer des fake news le terme « infox » est parfois utilisé. Il s’agit d’un mot-valise mêlant « information » et « intox ».


Merdias

Le terme de « merdias » est utilisé pour qualifier de manière fortement péjorative les médias. Ce néologisme est composé de « médias » et de « merde ».

Merdias est utilisé pour désigner les médias considérés comme soumis à des intérêts tiers qui les détourneraient de leur vocation première qui est d’investiguer librement et de rapporter des informations. Ces merdias seraient ainsi amenés à travestir ou à omettre une ou des vérités pour satisfaire les tiers auxquels ils sont soumis.
Par intérêt tiers, on entend : ceux des propriétaires des journaux bien entendu, mais aussi, les pouvoirs politiques ou des pouvoirs plus ou moins occultes (lobbies commerciaux ou religieux par exemple).

Merdias, indissociable du terme « journalope »

Le terme est souvent utilisé conjointement avec celui de « journalope », même si l’apparition de merdias précède celle de journalope. Les premières occurrences dans la parole publique du terme merdias remonterait en effet au début des années 1990.


Nagra

Nagra est une marque de matériel audiovisuel d’enregistrement sonore à destination des professionnels. Le nagra a été plébiscité dans le monde de la presse pour sa praticité  et sa qualité d’enregistreur de haute qualité. Dans le monde des médias, le magnétophone nagra est rapidement devenu un must chez les les ingénieurs du son, en radio et chez les reporters.

Nagra, une marque phare dans les médias

La marque a été créée par un ingénieur suisse d’origine polonaise, Stefan Kudelski, dans les années 1950.  Ce dernier avait créé le Kudelski Group qui commercialise ses enregistreurs encore largement utilisés dans les médias mais également dans le tous les métiers impliquant une prise de son sonore (cinéma notamment). En polonais, « nagra » se traduit par « [il] enregistre ».


Mots croisés

Mots croisés

Les mots croisés sont un jeu de lettres dont le but est de retrouver verticalement et horizontalement des mots dans une grille à l’aide de définitions données. La grille est composée de cases blanches et noires, ces dernières servant de séparateurs entre les mots.

La difficulté d’un jeu de mots croisés s’évalue en fonction de la subtilité des définitions. Elle peut impliquer le recours à l’érudition, à la déduction ou à la capacité à appréhender un jeu de mots définissant le terme à deviner.

Les mots croisés, un jeu popularisé par la presse écrite

En presse écrite, les grilles de mots croisés sont fréquemment proposées aux lecteurs d’une publication. Leur résolution offre aux lecteurs la possibilité d’un moment de délassement et/ou de stimulation intellectuelle sortant du champ de l’information. Les premières grilles de mots croisés furent proposées en Angleterre dans un premier temps, puis en France, dans des quotidiens nationaux dès le début du 20e siècle.

L’amateur de mots croisés est appelé un cruciverbiste.

Aux côtés des mots croisés, on retrouve parfois dans une publication des jeux tels que, par exemple, les mots fléchés et plus récemment, le sudoku.


Secrétaire de rédaction

Un secrétaire de rédaction (abrégé en SR) est un journaliste dont le rôle est de veiller à la qualité éditoriale des contenus publiés dans un média.

Ses fonctions sont multiples : d’une part, le ou la SR rédige tous les contenus hors-texte (titres, surtitres, accroches, chapeaux, exergues, relances, légendes, notes et encadrés…). D’autre part, les secrétaires de rédaction veillent à vérifier la qualité des informations diffusées sur le fond, et sur la forme (correction, reformulation…).

Par ailleurs, les secrétaires de rédaction sont amenés à coordonner les différents intervenants de le chaine de publication : rédacteurs, iconographes, photographes et imprimeurs.

Le SR, un journaliste à part entière

Le SR est un journaliste à part entière. Il travaille en étroite collaboration avec la rédaction en chef, les rédacteurs, le ou les maquettistes, voire avec l’imprimeur, dans le but d’améliorer la lisibilité d’un article. Toutefois, il n’intervient pas dans la production originelle des contenus publiés, son intervention a pour but d’améliorer la qualité éditoriale des contenus destinés à la publication.


Courrier des lecteurs

Le courrier des lecteurs est un rubrique d’une présentant une sélection de courriers adressés par les lecteurs à un média imprimé.

Les courriers publiés, comme évoqué plus haut, sont sélectionnés par la rédaction selon des critères qui lui sont propres. Par exemple, il peut être décidé de ne publier que des textes réagissant à une information ou à un articles publié dans le magazine ou dans le journal. L’expression du lecteur peut aussi porter une critique sur la ligne éditoriale du support.

Le courrier des lecteurs n’est pas à confondre avec la lettre ouverte ou avec la tribune qui sont souvent proposées par des personnes extérieures à la rédaction du média.

Courrier des lecteurs et médias en ligne

De nos jours, le courrier des lecteurs peut s’apparenter aux commentaires que laissent les internautes sur les médias en ligne ouverts à ce type de participation. Dans ce cas, la rédaction d’un média en ligne opère généralement une modération a priori pour éliminer les courriers insultants, hors de propos ou les spams.

Courriers des lecteurs et audiovisuel

En radio et plus rarement, en télévision, les courriers des lecteurs s’apparentent aux créneaux d’antenne ouverte ou de libre parole, offrant aux auditeurs ou téléspectateurs, la possibilité de s’exprimer en direct ou en différé lors de la diffusion d’un programme audiovisuel.


Annonces légales

L’annonce légale est une formalité française, qui consiste à faire publier une annonce dans un support médiatique agréé. Son objectif est de rendre publiques toutes les informations qu’une personne physique ou morale a l’obligation d’annoncer, conformément aux lois et décrets en vigueur, notamment lors de la création d’une entreprise, de la modification d’une entreprise, ou de la cessation d’activité.

Les annonces légales doivent être publiées dans un support ayant reçu une habilitation par arrêté préfectoral du département du lieu du siège de la société.

La publication d’annonces légales constitue pour un média une source de revenus complémentaire et hors du champs éditorial, à l’instar, notamment, des petites annonces.


Tribune

Une tribune ou « tribune libre » est la publication dans un support médiatique d’un texte exprimant une opinion ou une analyse de faits ou d’idées. Ce type de textes est -théoriquement- publié sous la responsabilité de leurs auteurs et non sous la responsabilité du directeur de la publication. Il s’agit donc de l’expression d’un regard extérieur à la rédaction.

Cette publication peut être signée par un ou plusieurs auteurs, ou également par un groupement représentatif (association, syndicat, etc.). Généralement, les tribunes reflètent une opinion ou un regard technique quant au sujet traité.

A l’origine, la tribune désignait l’estrade réservé aux orateurs dans les salles de délibération des Assemblées.

La tribune se rapproche également beaucoup du concept de Lettre ouverte de l’Avis d’expert ou du Billet.


Journalope

Le terme de « journalope » est utilisé de manière injurieuse ou a minima, de manière péjorative, pour désigner un journaliste.

Bien que l’étymologie du mot ne soit pas garantie,  journalope est probablement un mot-valise composé de « journaliste » et « salope« .

Pour le quotidien Libération l’utilisation de ce terme sur Twitter avant les années 2011-2012 est anecdotique. La fréquence des occurrence, principalement sur les réseaux sociaux, augmente à partir de 2017.

On attribue généralement, bien que nous n’ayons pu vérifier cette assertion, l’une des premières citations « notables » sur un forum de discussion à Maurice G. Dantec, en 2017.

Ce terme est souvent associé à celui de « merdias » qui désigne, avec le même tonalité très péjorative, les médias dans leur ensemble.


Rédacteur en chef

Le rédacteur en chef ou la rédactrice en chef est la personne ayant la charge de l’animation d’une équipe de journalistes et de rédacteurs d’un média.

Son rôle est de définir le contenu du média (peu importe le type de support qu’il s’agisse de presse écrite, d’audiovisuel, de médias en ligne ou de publications dans le domaine de l’édition). C’est lors de conférences de rédaction, que d’une part il propose des sujets à traiter et d’autre part, recueille les propositions de sujets venant de ses rédacteurs. Il intervient donc auprès de son équipe (journalistes, maquettistes, pigistes, iconographes et illustrateurs…) afin d’assurer la cohérence éditoriale et mais aussi formelle de la publication, notamment sur le calibrage des articles (nombre de pages pour un dossier, nombre de signes pour un article).
Le rédacteur en chef est le garant de la ligne éditoriale du média dont il supervise la rédaction. Son rôle s’exerce donc aussi bien sur le choix des sujets que sur la forme (l’angle, le ton…) sous laquelle ils seront traités.

Un rédacteur en chef peut également être éditeur ou rédacteur de contenu au sein du média, mais il ne s’agit nullement d’une obligation.

Par ailleurs, il assure un rôle transversal de liaison avec les services administratifs et techniques de la publication.